Le massage a une grande importance dans la vie des Thaïlandais, qui le pratiquent très régulièrement en tant qu’ activité bénéfique pour leur santé physique et spirituelle. Dans son pays d’origine, le massage est considéré comme l’une des branches de la médecine traditionnelle, il est d’ailleurs régulé par le gouvernement.

On pense que le fondateur du massage thaïlandais est Shivago Komarpaj: la tradition bouddhiste dit qu’il était le médecin personnel du Bouddha il y a plus de 2500 ans. En réalité, l’histoire de la médecine traditionnelle est plus complexe. En Thaïlande, le massage, comme la médecine, sont une combinaison d’influences venant des sphères culturelles d’Inde, de Chine, et de l ’ensemble du Sud-est asiatique. Le massage tel qu’il est pratiqué aujourd’hui est sans doute le produit d’une synthèse de plusieurs protocoles effectuée au 19ème siècle.

 En Thaïlande, le Nuad Boran (massage sans huile) est étroitement lié à l’enseignement bouddhiste : il est dispensé dans un état de concentration intense et se pratique parallèlement à la méditation et à l’étude des textes sacrés. Avant de commencer le massage, on célèbre la mémoire de Shivago Komarpaj en récitant des prières en pali, « Om Namo Jivako ».

La théorie sur laquelle se base le massage est la suivante : le corps est empli de « lom » ou air, (souvent traduit par « énergie ») absorbé par les poumons et voyageant à travers le corps le long de 10 « sens » (souvent traduit par « lignes d’énergie » ou « méridiens »). Les sens ont le plus souvent pour origine le nombril et finissent aux extrémités du corps. Le massage consiste en des pressions le long des sens les plus importants accompagnées d’ étirements permettant de faire circuler l’énergie dans le corps. Bien qu’il existe quelques similarités avec la théorie chinoise des méridiens, le système thaïlandais est à part, car les sens ne sont pas connectés aux organes internes.

Réservez votre massage au 02.32.33.50.70

1h : 75€

1h30 : 99€